L'inceste

Cyril & Camille




April 2009

During the year 2000/2001, Camille was like my sister and we spend some really good and funny time.

I was so happy to meet my "sister" again.

 

    Ripaille, c’est mon bébé...Voici brièvement son histoire, celle qui ne figure dans aucun dossier de presse:

   En 1975, après la lecture d’un livre de Claude Seignolle à propos de la sorcellerie, je commence à mettre en musique un  conte inspiré par cet auteur que j’intitule: La vieille que l’on brûla...

   Lors d’un séjour prolongé en Bretagne chez mon ami Michel Munoz dit Pépé, batteur de son état, nous continuons ensemble l’agencement de quelques titres de ce qui va devenir l’album. Puis Pépé contacte Patrick Audouin, guitariste-clavier pour parler du projet. J’appelle ensuite Patrick Droguet qui me semble un guitariste au jeu fin et original et Jacky Thomas dit Blet nous rejoint à la basse, pressenti par son ami Patrick Audouin. La suite se fera tout naturellement et nous commençons les répétitions sur les titres que j’ai composés, les autres membres du groupe qu’on a décidé d’appeler Ripaille en raison de notre penchant commun pour une “bonne table bien arrosée”  apportant les quelques chansons qui manquent!

Nous rencontrons alors Hugues de Courson, plûtot issu du milieu folk qui monte son label Ballon Noir distribué par CBS et signe Ripaille. L’album, à contre courant du punk et de la new wave qui règnent au moment de sa sortie trouve néanmoins un succès d’estime qui se concrétise par des concerts plus ou moins fréquents pendant trois ans. 

    

    

Hélène, Deyna & Emmanuelle




--- 3 Girls in Belgium ---

9 years later, they look  ( almost ;-) ) the same...

I hope they had fun !!! Suuuuuuure.. What a question......




Christian & Carole




--- Back to school ---

The best place to meet some old student : ef school Santa Barbara

They did it !!!!




 


 

Puis, on envisage un deuxième disque, financé par une marque de cognac (on ne se refait pas!) à ce qu’il parait mais tout cela est bien mystérieux et aucun producteur n’assistera aux séances d’enregistrement au Château d’Hérouville. L’album, toujours en rapport avec notre philosophie de la vie qui doit s’appeler: “Ah, faut profiter tant qu’on peut!” ne sera pas édité et les bandes disparaitront mystérieusement tout comme les photos de la pochette qui sont savoureuses.

 “Ah faut profiter tant qu’on peut!” n’a bénéficié d'aucune direction artistique. Pour ma part, j’ai passé plus de temps en cuisine qu’au studio et je me suis plus impliqué dans la préparation des repas pour l'équipe que dans la réalisation de ce disque. Cela me sera bien utile  par la suite puisque Laurent Thibault me proposera la place de cuisinier au Chateau d’Hérouville dans la perspective d’accueillir Fleetwood Mac pendant plusieurs mois et la suite... En attendant, sans nouveau disque depuis trois ans, les concerts se raréfient et l’espoir de pouvoir vivre de notre musique devient irréaliste, alors rideau!

Ce que je pense: les chansons enregistrées sur “Ah faut profiter tant qu’on peut!” sont anecdotiques et ne méritaient pas d’être éditées sauf celles qui ont été retrouvées et figurent dans les bonus de “La vieille..." distribué mondialement par Muséa. "Dix jours chez les mutants", chanson auto-biographique de Patrick Droguet qu'il m'a laissé chanter et que je garde dans mes trésors, aurait mérité sa place dans ces bonus! 

Tant pis pour l’album, dommage pour les photos! Si quelqu’un les retrouve...

 
 

"Ah! Faut profiter tant qu'on peut..." au Château d'Hérouville

 



 





 

What ?

 

You too... You have already met some students again.


Send me your story !!





 

 

Toutes les pages sauf ROCK N'ROLL et RIPAILLE sont des extraits déposés, libres de droit et négociables.

 

Contact: Gérard DUCHEMANN 06 08 51 08 87

    e-mail: g.duchemann@orange.fr 




 

L'inceste désigne une relation sexuelle entre membres de la même famille et soumise à un interdit. Le membre de la famille peut être : un ascendant : parents, grands-parents, beaux-parents, tuteurs, etc. ou un collatéral : oncles, tantes, frères, soeurs, cousin(e)s, etc.

L’inceste existe lorsqu’une conduite à caractère sexuel est imposée à l’enfant ou à l'adolescent à son insu,  qu’il en ait conscience ou pas, qu’elle ait lieu une ou plusieurs fois, de façon cachée ou pas. La violence sexuelle n’implique pas obligatoirement une pénétration. Il peut s’agir de toute autre contrainte verbale, physique, ou psychologique de nature à trahir la confiance et l’innocence de l’enfant ou de l'adolescent : baisers, attouchements, exhibitionnisme, insinuations sexuelles répétées, usage de matériel pornographique, simulation de rapports sexuels, etc. toute conduite dont le caractère intrusif est ressentie à plus ou moins long terme par la victime comme une violente atteinte à ses limites et à son intégrité personnelle, entraînant une durable blessure psychique aux effets dévastateurs.

L'inceste c'est...

  • un viol, c'est-à-dire tout acte de pénétration du corps par voie vaginale, anale ou orale (rappelons que la fellation est un viol) imposé avec une partie du corps de l'agresseur ou par l'utilisation d'un objet.
  • une agression sexuelle : l'agresseur impose un toucher à l’enfant avec son propre corps (frottements, cunnilingus, masturbation…). L’enfant peut être forcé à pratiquer des gestes de masturbation sur l’agresseur, à l’embrasser ou le toucher où il le demande.
  • l’exhibition sexuelle ou « inceste moral » : faire l’amour devant son enfant, "se promener" nu, tenir des propos à caractère sexuel, visionner des films pornographiques avec son enfant… raconter à son enfant ses aventures sexuelles, le photographier nu ou dans des situations érotiques sont des situations incestueuses.
  • L'inceste c'est aussi le "nursing pathologique". Sous prétexte d'actes d'hygiène ou de soins, l'agresseur passe à l'acte en pratiquant des toilettes vulvaires trop fréquentes, des décalottages intempestifs, des prises de température rectale plusieurs fois par jour sans raison (l'enfant n'est pas malade), des lavements, etc. et ce, parfois, jusqu'à un âge avancé de l'enfant. C'est une relation excessivement fusionnelle qui s'installe dans laquelle l'enfant devient un objet sexuel.

L’inceste est tellement traumatisant que la victime doit dans la plupart des cas, pour survivre, oublier et se plonger dans le déni. C’est un mécanisme de défense qui se met en place pouvant provoquer l’oubli total des faits. Dans ce cas, personne ne peut savoir quand les souvenirs vont se manifester à nouveau.

L'inceste, comme la personne qui le commet, a plusieurs visages dont l'expression peut prendre plusieurs formes:


- la brutalité,
- il peut être aussi une relation faite de caresses et de séduction qui s'installe et s'immisce peu à peu, emprisonnant la victime: une relation sans violence physique mais dans une violence psychique extrême...

L'inceste c'est l'emprise de l'adulte sur l'enfant qui est enfermé dans une toile d'araignée.

L'inceste c'est en vouloir à son corps d'avoir été une proie trop facile, c'est l'automutilation, c'est parfois la prostitution, souvent les conduites addictives... tout pour faire payer ce corps!

Viol ou pas viol, pénétration sexuelle ou non, là ne doit pas être le débat de l'inceste, l'inceste c'est bien plus vaste, bien plus grave, c'est souvent obliger sa victime à s'autodétruire!

L'inceste peut débuter dès la naissance et se poursuivre jusqu'à la vie adulte. Il concerne aussi bien les filles que les garçons.

L'inceste existe dans tout type de famille : il n'est pas lié aux conditions socio-économiques, ni au niveau intellectuel, ni aux convictions religieuses, politiques ou philosophiques de la famille. De même l'agresseurr peut être aussi bien une femme qu'un homme.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
×